© Protected by Copyright - Page NON reproductible - Reproduction interdite.
Auteur du site : Marc FILTERMAN
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Nom du site : Marc FILTERMAN
   TRANSLATE - TRADUIRE
   Retour au SOMMAIRE du SITE
   Retour au CHAPITRE sur le GSM


106°) Les opérateurs vous imposent le WI-FI,
et des nouveaux risques pour votre santé.

Dès avril 1998, je déposais 577 lettres à l'Assemblé Nationale pour une distribution générale à tous les députés. J'attirais leur attention sur les risques des téléphones mobiles mais aussi sur la nouvelle norme IEEE802.11, très connue aujourd'hui sous le nom de Wi-Fi. Malgré les effets connus des micro-ondes, une fois de plus, les opérateurs sont passés outre, et les politiques n'ont rien fait pour les en empêcher.

 

Objet: Lettre ouverte à la presse, et aux parlementaires.

A PARIS, le 20 avril 1998.

 Messieurs et Mesdames les députés.

Actuellement, l'état et les écologistes, ne se préoccupent pas de vérifier, s'il y a innocuité des ondes venant des téléphones cellulaires, des sites émetteurs, ou systèmes à la norme IEEE802.11, sur la santé des individus. Ces études sont sous les contrôles des constructeurs et opérateurs, comme pour les lignes EDF. Or la note 40 de 1995 (9 octobre) diffusée dans les hôpitaux, adresse une mise en garde à certaines catégories de personnes. Il y a eu des débats télévisés en Angleterre et des associations aux USA se préoccupent de ce problème, mais il n'y a rien en France. La Suède et d'autres pays nordiques, sont à la pointe de cette recherche, et ont d'ailleurs adressé des mises en garde, sur les distances à respecter entre les lignes THT et les habitations. Des études n'auraient-elles pas dû être faites sur les fréquences à utiliser, avant de mettre en place et diffuser des systèmes utilisant les micro-ondes? Le Pr Ross Adey (ex-chercheur de la NASA), spécialiste mondial des effets des mirco-ondes sur la santé, avait souligné depuis longtemps les risques possibles sur la santé. Les spécialistes prennent soin de préciser que l'on utilise un cellulaire, pendant une heure en moyenne par jour au maximum. Par contre, ils oublient de parler des gens qui sont exposés en permanence sur leur lieu de travail ou chez eux, aux lobes principaux des antennes d'un site émetteur, qui rayonnent obligatoirement du sommet des immeubles vers le bas. De plus, les normes définies sur les micro-ondes, le sont pour des lésions thermiques, et non pas moléculaires, car les effets sont encore inconnus à ce jour, ce qui n'a empêché personne, ni même l'état, d'autoriser cette pollution micro-ondes.

* Est-il normal d'avoir autorisé, l'utilisation de ces systèmes, avant d'avoir vérifié et réalisé les tests d'innocuité sur la santé?

* Comment se fait-il que ces recherches ne soient pas sous le contrôle de l'état, pour des raisons évidentes? Un opérateur ne diffusera pas des résultats gênants.
Nous avons pu constater que les effets ne sont détectés qu'à long terme, comme dans le cas de l'amiante, le sang contaminé, la cigarette, l'EBS...

* Comment des chercheurs peuvent-ils reconnaître dans la presse, qu'il y a des modifications sur l'ADN, mais refuser en même temps de reconnaître, que ces lésions peuvent-être à l'origine de certains cancers? C'est contradictoire.

* Ne faut-il pas se poser des questions, avant de se retrouver avec des effets sur la santé, qui ne pourront être détectés que d'ici 5 ans, et qui auront obligatoirement des impacts financiers sur la sécurité sociale, pouvant aggraver son déficit?

 Estimant que les éléments ci-dessus méritent que l'on s'y intéresse, je souhaite que votre assemblée médite sur ces feuillets, et vous prie d'agréer en cette attente, Mesdames et Messieurs les députés, mes salutations distinguées.
 

Je rappelle que le Bluetooth, et le Wi-Fi norme IEEE-802.11 fonctionne sur les mêmes fréquences que les fours à micro-ondes, c'est à dire en 2450 MHz, fréquence qui correspond à fréquence de résonance de l'eau, qui compose notre corps à 80 %. Quant à l'ADN, il est 400 fois plus sensible que l'eau, au point où même des chercheurs ont eu l'idée de l'utiliser comme conducteur dans les puces des circuits intégrés.

18 juillet 2007, dernière absurdité annoncée par un opérateur, Neuf Cegetel va transformer toutes les Neuf Box de ses abonnés en hotspots Wi-Fi, sans leur demander leur avis. Les Neuf Box NB4 de dernière génération vont devenir des hotspots, et le reste du parc devrait évoluer avant fin 2008, soit plusieurs centaines de milliers d'appareils. L'utilisateur nomade pour se connecter à une Neuf Box hotspot en entrant son identifiant « Neuf ID » de son PC ou PDA portable: « La fonctionnalité ne demande aucun paramétrage.» Un téléphone hybride Twin (GSM et Wi-Fi) pourra aussi accéder aux hotspots.

Cela veut dire clairement que toutes les personnes qui sont abonnées à Neuf Cegetel, et qui possèdent une Neuf Box à leur domicile, verront leur accès internet devenir accessible à tout utilisateur nomade ayant un ordinateur portable abonné lui aussi à Neuf Cegetel, qui passera à côté de son domicile. L'opérateur précise que « Seule la bande passante non utilisée sera partagée », sans que l'avis du client soit sollicité, ce qui pose un problème en terme de législation, et aussi en terme de confidentialité des données. Cégétel précise que la fonction « Communauté Neuf WiFi est activée par défaut mais «Toutefois, les abonnés ne souhaitant pas participer à la communauté Neuf WiFi ont toujours la possibilité de désactiver la fonction via l'interface de paramétrage de leur Neuf Box

Le problème c'est que tout utilisateur lambda, n'a pas forcément les compétences requises pour aller farfouiller dans les menus techniques pour allez désactiver une telle fonctionnalité, dont on imagine facilement que l'opérateur à du complexifier le processus de désactivation, pour décourager tout volontaire à la manoeuvre. Un autre problème se pose, qu'elle recommandation d'installation va faire l'opérateur, sachant que si le système est installé dans un appartement ou un studio dans une résidence, ce routeur Wi-Fi peut être sollicité par tous les autres abonnés situés dans son périmètre de connexion. En outre pour limiter les problèmes d'interférence inter-bornes, il me paraît évident que le saut de fréquence Wi-Fi sera activé, et là encore nous seront une fois de plus en onde pulsée sur X-fréquences. Généralement il est recommandé de ne pas excéder 3 ou 4 canaux, donc il y aura des émissions sur 3 ou 4 fréquences différentes, nous sommes donc bien dans ce cas précis en onde pulsée. Cela va provoquer de sérieux problème en terme d'installation réglementaire et sanitaire, car on risque d'être là aussi hors norme. Neuf Cegetel a aussi racheté le réseau Wi-Fi d'Ozone et il y aura aussi des accès sur FON (Fonera), Adaël, Manche Télécom ou la SNCF.

Pour compléter le tout, Neuf Télécom annonçait l'arrivée du téléphone hybride fixe et mobile, appelé TWIN, d'un coût d'environ 200 euros. Ce téléphone mobile est doté du Wi-Fi GSM, utilisable par ses clients en dégroupage total. Il peut passer du mode GSM en mobile, au mode Wi-fi fixe ou nomade, pour passer des appels via Internet, comme le font certains Internautes qui utilisent déjà le logiciel Skype sur un ordinateur, pour téléphoner n'importe où. Ce combiné TWIN peut évidemment se connecter à une Neuf Box Hotspot Wi-Fi, et aux 32.000 hotspots partenaires des autres réseaux, avec la même carte SIM. Je précise que les communications sont émises soit en mode GSM, ou en mode Wi-Fi, mais il n'y aura pas de basculement d'un mode à l'autre, lorsqu'une communication est déjà en cours.

Un téléphone portable qui permet de passer des communication en mode Wi-Fi, sur la fréquence des fours à micro-ondes, là il faut m'expliquer les normes, car il y a quelque chose qui m'échappe. Sauf que depuis la nouvelle norme de 1999 idiote et irresponsable voulue par le lobby des télécoms, désormais on peut être exposé aux ondes de la téléphonie mobile jusqu'à 61 V/m (1 mW/cm²). C'est à dire qu'un constructeur de four à micro-ondes, peut se permettre lui aussi une fuite sur un four à micro-ondes, qui atteint le niveau de 61 V/m, si on applique la réglementation sur l'exposition aux micro-ondes de la téléphonie, et sans limitation de durée. Je précise en outre que dans ce cas un constructeur de four à micro-ondes n'a plus l'obligation d'avoir des joints au niveau de la porte, ni même d'assurer l'étanchéité du four à micro-ondes, puisque la norme est d'exposition est de 61 V/m.
La fréquence utilisée pour les fours micro-ondes domestiques est de : 2.450 MHz (12,2 cm)
La norme NF  EN 60335-2-25 et 2-90 du 08/1993 a évolué vers la C18-610 du 11/1995
la CEI 60705 2006-03

Selon la norme C73.601, les fuites ne devaient pas dépasser 1 mW/cm² sans charge, et 5 mW/cm² avec charge, à 5 cm de la porte et des parois. Des constructeurs ont décidé d'augmenter cette valeur en passant à 0,15 mW/cm² à la sortie d'usine. Alors je rigole doucement quand on va venir me dire que je vais pouvoir coller contre la peau du visage, un appareil qui va fonctionner en mode Wi-Fi pour passer une communication, avec une puissance de 100 mW. Là encore, aucune étude n'a été faite, et pourtant, on connaît les effets nocifs du 2450 MHz, puisqu'on y a exposé des râts.

Il y a encore pire, et c'est là que nous voyons que nous sommes confrontés selon mon opinion à des lobbies irresponsables et donc criminels. On apprend en effet, que des nouveaux routeurs arrivent avec une puissance 5 fois plus élevée que la normale. En théorie, on ne doit pas dépasser les 100 mW, mais si je multiplie par 5, cela veut dire que nous aurons droit à 0,5 watt. Voici en effet se que j'ai lu sur une page de pub internet.
"La Fontenna est une antenne semi-directionnelle qui porte votre signal WiFi FON jusqu'à 5 fois plus loin et ainsi augmente la couverture de la Communauté FON et améliore votre expérience WiFi."
Il n'est pas précisé si on parle de puissance de sortie du boitier, ou puissance équivalente rayonnée (PIRE). En réalité on peut suppoer qu'on parle d'une antenne directive, mais dans ce cas le gain augmente effectivement quand on est dans l'axe du faisceau rayonné.
"Avec La Fontenna, repoussez les limites de votre WiFi !", je rajouterais
"Avec le Wi-Fi, repousser les limites des risques sanitaires encore plus loin."

Question, là aussi, où sont les recommandations d'utilisation ? C'est simple, il n'y en a aucune. Par exemple combien savent qu'il ne faut jamais travailler avec un ordinateur portable sur les genoux, qu'il soit équipé ou pas avec du Wi-Fi ? En réalité personne ne le sait, et c'est là aussi un bon moyen de se retrouver avec des problèmes de santé. J'ai vu beaucoup d'ordinateur avec l'antenne Wi-Fi à moins d'un mètre pu même 50 cm de la tête d'un utilisateur, surtout lors des salons.

Là encore, malgré l'avalanche de nouvelles études qui décrivent les détérioration de l'ADN suite à des expositions aux micro-ondes, les opérateurs continuent à polluer le spectre, et exposer la population. Les dégâts sur l'ADN ont été mis en évidence par le Pr Lai, le Dr Carlo du WTR, le Dr Franz Adlkofer du programme Reflex, mais ont aussi été confirmés par les recherches de l'Université de Bâle.
Sale temps pour les opérateurs, et une population totalement ignorante des risques.

Des associations s'opposent au déploiement des réseaux Wi-Fi dans les écoles. Il faut aussi préciser qu'au Canada et en Angleterre, le Wi-Fi s'est vu interdire les portes, de peur que les neurones des ceux qui y sont exposés soient un plus cabonisés. Quant à moi en ce qui me concerne, j'ai soulevé le risque dès 1998, or on constate que le monde politique n'a pas agit pour freiner les ardeurs de nos opérateurs, alors que les cancers et tumeurs du cerveau explosent.

 Les écoles et les familles se précipitent pour retirer des systèmes de Wi-Fi après les soucis exprimés par chien de garde en chef de la protection sanitaire du gouvernement au-dessus de leur sûreté.
Juin 2007, William Stewart a appelé à des recherches les effets possibles de la technologie Wi-Fi, ce qui a été signalé lors d'un programme de la BBC. En France RIEN, normal, FRANCE TELEVISION A DESORMAIS UN PARTENARIAT AVEC ORANGE POUR REDIFFUSER SES PROGRAMMES, ne compter donc plus sur la télévision publique pour avoir une information objective et impartiale sur les risques prouvés des micro-ondes sur l'ADN par exemple. En Angletterre, lors d'un sondage 50 % des anglais se sont montrés inquiêts face au Wi-fi. Une compagnie à Londres a été contraintes de redémonter des systèmes qui avaient été installéschez des particuliers et dans des écoles. Des personnes avaient constaté des symptômes peu de temps après avoir installé un accès internet Wi-Fi.
Sinead Griffiths, chercheuse de Walthamstow à Londres de nord-est, a aussi retiré le Wi-Fi de sa maison. Son principal motif est de protéger ses enfants, mais il faut préciser qu'elle a aussi souffert des maux de tête et de la léthargie, en clair c'est le fameux syndrôme des micro-ondes qui n'existe pas, mais fait pourtant fuire les oiseaux, et détruit 70 % des oeufs quand ils sont exposés à des micro-ondes. La chroniqueuse Julia Stephenson a aussi débranché son Wi-Fi.
Monsieur William Stewart, président de l'agence de protection sanitaire, ancien conseiller scientifique en chef auprès du gouvernement britannique avait présidé deux enquêtes sur les effets des ondes antennes relais de la téléphonie mobile. Il avait mis en garde les politiques contre une exposition à toutes ces ondes. Si le Wi-Fi a bien été installé en masse en Angleterre, chaque jour ils sont un peu plus nombreux à se désactiver.

Le canal 01               est à la fréquence de 2.412 MHz
Le Four micro-ondes est à la fréquence de 2.450 MHz.
Fréquence de résonance de l'eau, 2450 MHz + 20 MHz
Le canal 02               est à la fréquence de 2.452 MHz
Le canal 11               est à la fréquence de 2.462 MHz

Conclusion, les opérateurs nous prennent pour des billes.
Quant à ceux qui vont venir critiquer mes propos, je leur rappelle que les embryons de poulets crèvent à 70 % quand ils sont exposés aux ondes des GSM, alors à 2,4 GHz, combien, 100 % ???

On trouve aussi du Wi-Fi en 5 GHz, bande 5,150 à 5,350 GHz et bande 5,470 à 5,725 GHz
Le Criirem demande donc que soit appliqué le principe de précaution concernant le Wi-Fi, et c'est totalement justifié.
Je n'ai pas peur de dire, que l'utilisation du Wi-Fi va faire exploser les pathologies et tumeurs.

La rapport de SUPELEC est complètement contradictoire. On ne peut pas conseiller d'un côté de mettre un routeur Wi-Fi à une distance de sécurité convenable par rapport aux utilisateurs, et de l'autre côté réaliser des téléphones portables bi-mode GSM/WI-FI, qui seront collés contre le visage. Le terme qui convient le mieux, c'est DÉBILE.



 
   Retour au CHAPITRE sur le GSM
   Retour au SOMMAIRE du SITE.
   TRANSLATE - TRADUIRE.
Nom du site : Scandales aux armes électromagnétiques.
Adresse du site : http://membres.lycos.fr/filterman/
Adresse e-mail : marcfilterman@hotmail.com
Auteur du site : Marc FILTERMAN